La French Tech lève plus de 8,4 milliards d’euros au premier semestre 2022

Posted on

Les entreprises de la French Tech ont battu des records au premier semestre 2022, une performance jamais atteinte dans l’Hexagone. En 2021, les startups françaises ont levé 11,6 milliards d’euros et établi un nouveau record national. L’année 2022 s’annonce d’ores et déjà exceptionnel. Sur les six premiers mois de l’année, les levées de fonds sont en progression. 63 % par rapport au premier semestre 2021. Ses chiffres sont issus du dernier baromètre EY du capital risque en France. 

7 nouvelles licornes

Malgré un contexte économique délicat, en raison notamment de l’inflation et de taux particulièrement hauts. L’écosystème français fait mieux que résister. Sa performance est d’autant plus remarquable qu’au niveau mondial, les investissements dans la Tech ont chuté de 12 % en un an.  

Les sociétés de logiciels, la Fintech et la CleanTech ont le vent en poupe en 2022. Les startups du secteur du logiciel et des services informatiques ont récolté le plus de fonds avec 2,23 milliards d’euros, contre 390

Malgré un environnement économique délicat, notamment avec une inflation et des taux d’intérêt élevés, l’écosystème français est plus que résistant. Sa performance est d’autant plus remarquable quand on sait que l’investissement mondial dans la technologie a chuté de 12 % en un an.

Franck Sebag, associé d’EY, a déclaré dans un communiqué de presse : Sept nouvelles licornes sont nées en six mois : Ankorstore, Ecovadis, Exotec Solutions, NW Group, Payfit, Qonto et Spendesk. Les éditeurs de logiciels, les fintechs et les cleantechs ont le vent en poupe en 2022. Les startups du secteur des logiciels et des services informatiques ont levé le plus avec 2,23 milliards d’euros. Seuelement 390 millions d’euros ont été levés au premier semestre 2021. La FinTech reste attractive à 2,02 milliards d’euros, en hausse de 86% sur l’année. CleanTech a également bien performé, avec un financement passant de 325 millions d’euros à 926 millions d’euros entre le premier semestre 2021 et la même période en 2021.

Ces entreprises ont besoins de prospecter massivement pour conquérir leur marché. Elles peuvent ainsi le faire à l’aide d’outils français comme JobPhoning.

La France dépasse désormais l’Allemagne 

En Europe, la France surperforme l’Allemagne (6,26 milliards d’euros levés). Cela est du à une forte croissance du capital développement (100 millions d’euros levés ou plus). Le Royaume-Uni, terre d’accueil des investisseurs du Vieux Continent, est à la traîne. 18,4 milliards d’euros ont été collectés au cours des six derniers mois.

« Le nombre de tours supérieurs à 100 millions d’euros en France n’a jamais été aussi important depuis la création de ce baromètre », explique Franck Sebag, associé chez EY. Sept nouvelles licornes ont en six mois : Ankorstore, Ecovadis, Exotec Solutions, NW Group, Payfit, Qonto et Spendesk. 

Au niveau régional, les start-up franciliennes concentrent l’essentiel de leurs financements (80 % des montants levés et 67 % des opérations). Les Hauts de France arrivent en deuxième position (5% des investissements, 4% des opérations). Alors que la Nouvelle Aquitaine occupe le podium (3% des investissements, 9% des opérations).

D’après Franck Sebag, le capital-risque et les gestionnaires de grande fortune « devraient animer le marché dans les prochains mois », en raison de la Bourse qui s’est refermée en Europe et aux Etats-Unis. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *