La France va consacrer 8,4 milliards de dollars au numérique dans le cadre de son plan de relance

Posted on

Le gouvernement français a dévoilé plus tôt dans la journée un plan de relance massif de 120 milliards de dollars (100 milliards d’euros) pour se remettre du ralentissement économique – cela représente 4 % du PIB du pays. Dans le cadre de ce plan de soutien, le gouvernement prévoit de consacrer une part importante des fonds à tout ce qui touche au numérique : investissements de démarrage, investissements dans les infrastructures et transformation numérique.

J’ai interviewé le ministre français du numérique, Cédric O, plus tôt dans la journée pour obtenir des détails sur la manière dont cela va fonctionner. Au total, la France va dépenser 8,4 milliards de dollars (7 milliards d’euros) en investissements numériques. Il s’agit d’un nouveau plan d’investissement pour les deux prochaines années.

Il est différent du plan de sauvetage économique qui a été lancé en début d’année. Celui-ci a été conçu comme un palliatif pour les premiers jours de la crise économique.

« Avec 7 milliards d’euros, je pense que le secteur numérique est le secteur qui reçoit le plus d’investissements globalement par rapport à tous les autres secteurs, à l’exception du secteur environnemental », a déclaré Cédric O.

Investir dans les start-ups technologiques

Il y a dix ans, le gouvernement français a lancé un programme d’investissement dédié à l’innovation, de la recherche scientifique aux dépenses de R&D. Le gouvernement lance la quatrième itération de ce programme (Programme d’investissements d’avenir).

Il s’agit d’un plan d’investissement de 13 milliards de dollars (11 milliards d’euros) et il couvre une tonne de choses. Mais près d’un milliard de dollars (800 millions d’euros) sera consacré aux aides d’État aux jeunes pousses françaises au cours des deux prochaines années.

« Cela représente une augmentation volumétrique », a déclaré Cédric O. « Si nous regardons les aides à l’innovation gérées par Bpifrance, nous avons une augmentation de 60%. Les startups connaissent déjà très bien ces régimes, donc cela va avoir un impact immédiat ».

2,5 milliards d’euros pour les start-ups

En outre, dans le cadre du programme d’innovation, la France dépensera 3 milliards de dollars (2,5 milliards d’euros) au cours des cinq prochaines années pour investir dans les start-ups, Bpifrance agissant en tant que société de capital-risque traditionnelle, et dans les fonds de capital-risque directement en tant que commanditaires.

En ce qui concerne la stratégie d’investissement dans des fonds de fonds, l’objectif est double : maintenir les investissements dans de petits fonds de capital-risque qui se concentrent sur les phases d’amorçage et les phases de série A et combler un vide en ce qui concerne les fonds en phase finale.