Bientôt un nouveau hub de « La French Tech » à Atlanta

Posted on

Après le vin, la cuisine ou le luxe, c’est au tour de la technologie de faire valoir son savoir-faire à la française. Les francophiles qui souhaitent aider Atlanta à obtenir la désignation officielle de pôle technologique français sont invités à participer aux efforts visant à créer une communauté organisée d’entrepreneurs et de start-ups made in France.

La French Tech s’exporte très bien

Un groupe d’entrepreneurs francophiles, avec l’aide du Consulat général de France à Atlanta, prévoit de soumettre une demande à l’initiative du gouvernement français pour la création d’une communauté officielle « French Tech Atlanta ».

Cette désignation permettrait d’intégrer l’écosystème d’Atlanta dans un mouvement mondial appelé « La French Tech », un réseau de 51 communautés French Tech en France et de 48 communautés dans 100 autres villes du monde.

L’objectif est de créer un réseau d’entrepreneurs technologiques francophiles selon Rami Abi Akl, attaché scientifique et technologique au consulat d’Atlanta, qui a précédemment travaillé pour l’équipe à Paris qui administre le réseau mondial.

Le nouveau French Tech Atlanta contribuerait à renforcer les start-ups dirigées par des francophiles, à attirer de nouvelles entreprises et de nouveaux talents français et à promouvoir la coopération entre l’état de Géorgie, la France et d’autres communautés French Tech dans le monde.

Un étendard de notre pays

Les startups d’Atlanta sélectionnées pour le programme recevront des fonds publics du gouvernement français, participeront à des événements de réseautage, distribueront une lettre d’information communautaire et « encourageront l’esprit d’entreprise qui correspond aux valeurs de la France – des façons de penser progressistes comme le virage vert et l’augmentation de l’espace pour l’inclusion et la diversité », a expliqué M. Abi Akl.

La candidature de French Tech d’Atlanta doit être soumise en février, décrivant comment l’écosystème des start-ups d’Atlanta soutient l’innovation, pourquoi une communauté French Tech s’épanouirait ici et listant les participants potentiels des start-ups technologiques.

Plusieurs des 10 premiers organisateurs de French Tech Atlanta ont déjà été identifiés, mais M. Abi Akl a indiqué que d’autres entrepreneurs et investisseurs intéressés par le projet peuvent le contacter pour s’impliquer.

L’équipe initiale comprendra des entrepreneurs comme Sébastien Lefon, PDG de la société de marketing numérique et de conseil aux entreprises Adapt1st. M. Lefon a récemment animé une table ronde lors de la 11e édition annuelle de France-Atlanta 2020, un événement virtuel organisé par le consulat français et le Georgia Institute of Technology qui a mis en lumière la coopération commerciale entre la ville et la France.

French Tech Atlanta, s’il est approuvé en avril, sera similaire aux hubs créés à Raleigh et Miami au début de l’année. Mais l’un des rôles clés du groupe sera de « créer davantage de ponts entre la France et Atlanta – pour s’assurer que les entrepreneurs français trouvent des contacts à Atlanta et que les entreprises d’Atlanta trouvent des contacts en France », a déclaré M. Abi Akl.